Qu’en est-il de la domotique avec les assurances ?

La domotique se retrouve de plus en plus dans nos maisons. La maison devient intelligente et communicante d’où l’appellation smarthome. Son but est de gagner en confort de vie et en sécurité, en utilisant tout un ensemble d’équipements connectés entre eux et programmables. Mais quel est l’impact de cette technologie sur l’assurance habitation ?

Assurance habitation et la maison connectée

La technologie dans la maison et la domotique deviennent incontournables afin d’améliorer le confort de vie et la sécurité de nos maisons. Que ce soit pour l’éclairage, le chauffage, la commande des volets roulants ou bien la climatisation, la domotique permet de contrôler à distance sa maison depuis son smartphone ou sa tablette.

Ces nouvelles technologies rendent possibles les contrôles d’accès au logement, ainsi il est possible de voir qui se présente à sa porte sans que l’on soit présent dans sa maison et même d’ouvrir le portail ou la porte d’entrée depuis son smartphone.

Les grands fabricants High-Tech se sont lancés dans le domaine de la domotique, le leader des moteurs de recherche Google a fait l’acquisition de deux sociétés spécialisées dans l’appareillage domotique et la sécurité, en l’occurrence les groupes Nest et Dropcam.

Ces deux fabricants sont connus pour le déploiement des caméras de surveillance, les thermostats ou détecteurs de fumées communicants. Du fait de l’omniprésence de tous ces objets connectés dans notre quotidien et parce que le marché de ces nouvelles technologies est en plein essor, les compagnies d’assurance s’intéressent fortement à la domotique dans leurs offres d’assurance habitation.

La domotique a un impact sur la baisse du nombre des sinistres

Les compagnies d’assurances se sont focalisées principalement sur un axe qu’offre la domotique. En l’occurrence, le premier axe concernant la sécurité du logement avec la vidéo surveillance, les détecteurs de mouvements, les alarmes et la détection incendie. Au contraire, le second axe s’intéresse au domaine de l’alimentation énergétique avec la commande de l’éclairage, la gestion des volets roulants ou du chauffage.

L’installation de ces objets connectés dans les domiciles des particuliers et le fait qu’ils soient interconnectés entre eux et centralisés sur une box domotique génère une sécurisation et peut entraîner un bonus sur la gestion du risque ou le taux de sinistralité.

L’interconnexion des équipements de surveillance et de gestion du logement participent à la prévention des risques. Cela entraine une plus grande sécurité des logements et donc une baisse importante des accidents ou des sinistres domestiques. Il est constaté une baisse d’environ 50 % sur l’ensemble des sinistres concernant l’habitat, à savoir les cambriolages, les vols, les dégâts des eaux et même les incendies.

L’assurance habitation s’intéresse à la domotique

C’est pour répondre à cet engouement de la maison intelligente, que les sociétés d’assurance présentent dès à présent des contrats d’assurance habitation spécialisés dans les maisons connectées. Les offres des assureurs offres des avantages suite à l’installation de tous ces outils de mesure et de surveillance, afin d’adapter les montants des contrats et offrir des bonus aux personnes résidant dans une smarthome.

D’ailleurs, certaines compagnies d’assurances souhaitent participer à l’équipement des foyers en moyen de protection pour éviter les sinistres, ainsi la société AXA propose depuis 2015 une offre dédiée à cela : « la maison connectée, une offre de service de prévention et d’assistance ».

Les utilisateurs de ce service smarthome du groupe AXA peuvent piloter à partir d’une application mobile, appelée « MonAxa », certains équipements de domotique vendus dans le commerce. Les marques partenaires à l’offre « la maison connectée » sont,

  • Kiwatch qui proposent des caméras de surveillance.
  • Myfox spécialisé dans les centrales domotiques, les capteurs sans fil et les caméras de surveillance.
  • Philips célèbre pour ces luminaires à LEDs multicolores et connectées.
  • Orange qui propose dans ces boutiques des détecteurs de fumées.

Le groupe d’assurance a également négocié à la baisse le prix de certains produits, pour faire bénéficier à ses adhérents de tarifs préférentiels sur ces articles de domotique.

Tous ces outils communicants installés dans la maison, doivent être appairés avec le smartphone et l’application mobile, afin de signaler la moindre anomalie (détection de fumée dans une pièce de la maison), ou de visualiser ce qu’il se passe chez soi (détection d’un mouvement ou visionnage d’une tentative d’effraction, etc). Ces options au même titre qu’une alarme intrusion, permettent de prévenir un voisin ou d’alerter la police ou les pompiers en fonction du sinistre détecté.

La domotique permet de profiter de tarif en baisse sur les assurances habitations

L’utilisation d’équipements connectés dans son habitation permet de réduire le coût de son assurance logement. En effet, la tarification des maisons connectées peut être personnalisées, il est donc possible de revoir le risque auquel s’expose réellement un logement qui serait protégé par ces appareils de sécurisation.

Malgré cela, en France, 93 % des maisons ne sont pas encore équipées d’appareils intelligents permettant d’assurer la prévention des risques. Effectivement, l’intégration de la domotique dans les foyers nécessite un certain investissement et les assurés ne veulent pas payer ce surcoût estimé à 52 euros mensuellement pour la sécurité de son habitat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *