Ecosia : test et avis du moteur de recherche écologique

Un arbre dans les mains

En dix ans d’existence, Ecosia est parvenu à se faire une place importante dans le monde des moteurs de recherche. Originaire d’Allemagne, il a rapidement envahi le monde, même s’il ne pèse pas lourd face au géant du domaine : Google. La promesse derrière le succès d’Ecosia, c’est d’utiliser une partie des revenues générés par les recherches pour replanter des arbres. Ecosia est un moteur de recherche écologique et innovant, mais est-il un bon moteur de recherche ?

Ecosia : le moteur de recherche écologique

Chaque fois qu’un internaute utilise Ecosia, le moteur de recherche génère des revenus grâce aux publicités qu’il glisse dans les résultats de recherche. La promesse d’Ecosia, c’est que 80 % de ces revenus soient reversés à des programmes de reforestation à travers le monde. Les trois pays où ces programmes sont les plus actifs sont le Pérou, Madagascar et le Burkina Faso.

Si on en croit la page d’accueil du moteur de recherche Ecosia, ce modèle fonctionne. En octobre 2020, la barre des 110 millions d’arbres plantés a été franchie. Un chiffre impressionnant qui permet à Ecosia d’établir une moyenne de dix millions d’arbres plantés chaque année depuis la création du moteur de recherche.

Son succès, Ecosia le doit principalement à cette promesse. Internet est un secteur extrêmement polluant. Les serveurs qui hébergent les milliards de pages que nous consultons consomment énormément d’énergie et polluent beaucoup. Ecosia, c’est donc une bonne manière de compenser une partie de son empreinte carbone lorsque l’on fait des recherches en ligne.

Un moteur de recherche transparent et respectueux de la vie privée

Un autre bon point pour le moteur de recherche le plus écologique du monde, c’est sa transparence au sujet de son fonctionnement. Ainsi, beaucoup d’experts en droit et en informatique ont pu constater que le moteur de recherche était relativement bienveillant vis-à-vis de ses utilisateurs. Contrairement à Google, les données des internautes ne sont pas massivement collectées sur Ecosia.

Les résultats financiers du moteur de recherche sont aussi très accessibles et l’entreprise derrière Ecosia assume une transparence totale. Une démarche nécessaire pour prouver à tous ceux qui le souhaitent que les bénéfices de l’entreprise sont bien reversés dans différents programmes de reforestation à travers le monde.

Comment fonctionne Écosia ?

Ecosia est donc plein de promesses, mais il reste à évaluer ses capacités techniques. Commençons donc par préciser qu’il est faux de qualifier Ecosia de moteur de recherche. En réalité, c’est un métamoteur de recherche, ce qui veut dire qu’il n’indexe pas lui-même les pages, mais qu’il s’appuie sur les résultats d’autres moteurs pour proposer les siens.

C’est une démarche fréquente chez beaucoup de moteurs de recherche. Ils s’appuient généralement sur les deux plus grands moteurs qui existent actuellement : Google et Bing. Les résultats de recherche d’Ecosia sont donc de bonne qualité. Les requêtes sont bien comprises et le moteur de recherche peut être utilisé quotidiennement sans vraiment remarquer de différence.

En revanche, il faut bien admettre que l’on n’est pas encore au niveau de précision de Google. Non seulement les requêtes Ecosia ne sont pas aussi finement analysées, mais elles intègrent aussi les résultats de Bing. Le tout peut conduire à quelques résultats de moins bonne qualité sur des requêtes bien précises. Ecosia ne peut donc pas remplacer totalement d’autres moteurs de recherche.

Un moteur de recherche alourdi par les publicités

Au-delà des questions techniques qui mènent aux reproches classiques que l’on peut faire à tous les métamoteurs de recherche, et même à tous les moteurs de recherche qui ne sont pas Google, Ecosia a un gros défaut : les publicités. Elles sont très nombreuses et peuvent gêner la navigation. D’autant plus qu’elles ralentissent les temps de chargement, déjà moins rapides que sur Google.

Le problème, c’est qu’il est impossible d’utiliser un bloqueur de publicité sur Ecosia. C’est possible techniquement, mais ce serait totalement contreproductif. Si vous utilisez Ecosia, c’est pour planter des arbres. Pour financer cela, vous devez laisser les publicités actives. Si vous avez un bloqueur de publicités et que vous n’aimez juste pas Google, autant utiliser un autre moteur de recherche plus efficace qu’Ecosia.

Ecosia est-il vraiment écologique ?

Si la question se pose, c’est bien qu’Ecosia n’est pas aussi écologique que l’on pourrait le croire. Certes, il plante des arbres, ce qui compense une partie de la pollution générée par le trafic sur Internet. Cependant, Ecosia est un métamoteur de recherche qui utilise notamment Google et d’autres moteurs de recherche. Chaque requête sur Ecosia fait donc travailler une quantité bien supérieure de serveurs qu’une requête sur Google ou sur Bing.

En utilisant Ecosia, vous augmentez donc théoriquement votre empreinte carbone alors même que vous essayez de la diminuer. Une situation assez paradoxale, d’autant plus quand on sait que certains moteurs de recherche font l’effort d’alimenter leurs serveurs avec des énergies propres et renouvelables.

Heureusement, Ecosia tente progressivement de régler ce problème en créant ses propres centrales photovoltaïques. Selon les gérants d’Ecosia France, la production de ces centrales suffirait actuellement à couvrir les besoins des serveurs de Bing utilisés par Ecosia. Une bonne nouvelle donc qui donne envie de miser sur cette entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *