Ces innovations high-tech qui ont été un échec cuisant

Innovation high tech en echec

Pour tous ceux qui douteraient encore que les améliorations techniques prennent du temps, se font pas à pas et ne peuvent pas exister dans les nombreux échecs qui les précèdent, voici quelques exemples d’échecs commerciaux retentissants dans le monde des nouvelles technologies et qui ont parfois coûté très cher à leurs fabricants.

La N-Gage de Nokia

La N-Gage de Nokia était un concept innovant que le constructeur de téléphones mobiles proposa au grand public en 2003. Le concept était simple, mais très novateur : un téléphone mobile qui serait également une console de jeux vidéo portable. La N-Gage avait tout pour réussir avec ses 60 jeux disponibles au lancement, mais ce fut un échec cuisant.

Pourquoi ? D’abord, parce que le téléphone était lourd et gros à une époque où les consommateurs recherchaient des téléphones toujours plus petits et plus légers. Ensuite, Nokia avait été obligé de placer le micro et le haut-parleur sur la tranche. Il fallait donc le tenir très bizarrement pour téléphoner. Enfin, les smartphones sont arrivés seulement quatre ans après et ont enterré la N-Gage.

Le paillasson connecté

En apparence, le paillasson connecté est une bonne idée. Tout le monde possède un tapis brosse devant sa porte, même les entreprises et les immeubles en mettent dans leurs entrées. Transformer cet objet du quotidien en objet connecté ouvrirait donc les portes d’un nouveau marché prometteur. Les créateurs de cet objet se l’imaginaient sans doute quand ils ont lancé leur cagnotte de financement en 2014 sur un site de crowdfunding.

Le concept était simple, grâce à une balance intégrée, le paillasson pouvait vous envoyer des notifications sur votre smartphone pour vous prévenir en cas d’activité. En fonction du poids sur le paillasson, celui-ci pouvait différencier un visiteur, un animal ou un colis. Malgré tout, l’idée n’a pas emballé les consommateurs et a difficilement dépassé les 50 % de financement nécessaire à son lancement.

Le Newton d’Apple

Le Newton d’Apple était l’un des tous premiers PDA, cette espèce de petits objets électroniques qui permettaient de regrouper votre carnet d’adresses, de prendre des notes et de gérer votre agenda. Ces appareils n’étaient pas connectés à Internet ou au réseau mobile bien sûr, mais ils sont souvent considérés comme les ancêtres du téléphone et du smartphone.

Le Newton d’Apple permettait d’installer quelques applications et de se relier à un réseau Internet dans certaines conditions pour recevoir et envoyer des mails. Sa technologie d’échange sans fil était très innovante et a permis aux téléphones et aux smartphones de voir le jour. Pourtant, le Newton, parce qu’il était trop cher et qu’il arrivait sans doute trop tôt, a été l’un des plus gros échecs commerciaux d’Apple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *