Pourquoi iOffer attirait-il autant d’utilisateurs ?

Ordinateur et sac de shopping

iOffer était une boutique en ligne offrant des produits tous azimuts dont le nombre dépassait les 100 millions. En 2008, l’entreprise californienne basée à San Francisco, affirmait collaborer avec plus de 75 000 vendeurs et compter près d’un million d’utilisateurs. Bien que l’entreprise ne soit plus présente sur Internet, elle fait encore couler beaucoup d’encre. Retour sur le fonctionnement de ce site commercial.

Le pouvoir de négocier entre acheteur et vendeur

L’attrait principal de iOffer était son large catalogue de produits qui proposait une offre d’articles en tout genre et que l’utilisateur pouvait trouver en lançant une recherche précise ou en naviguant d’une page à l’autre sur le site. Tels que chez ses compétiteurs, les prix d’iOffer étaient très bas.

Mais ce qui distinguait vraiment iOffer de ses concurrents était son mode de fonctionnement. Sur ce site, les utilisateurs pouvaient négocier le prix des articles en direct avec les vendeurs. Une fois le produit choisi, l’acheteur potentiel entrait en communication avec le vendeur afin de lui faire une offre et d’ouvrir les négociations.

Ce modèle commercial se distinguait des enchères en ligne, au système d’appel d’offres en se rapprochant de la vente de garage ou du marché aux puces, où se déroule un commerce basé sur la négociation entre deux parties (le vendeur et l’acheteur). Les vendeurs avaient le choix d’indiquer un prix précis pour chacun de leurs articles ou il pouvait choisir l’option « faites une offre ». Les acheteurs bénéficiaient eux aussi de la possibilité de faire une offre. Le vendeur pouvait ensuite accepter ou refuser l’offre, ou faire une contre-proposition afin d’obtenir un compromis entre les deux parties.

Afin d’attirer le plus de vendeurs sur iOffer, l’entreprise ne prenait une commission qu’uniquement sur la vente finale, permettant ainsi l’addition gratuite de tous les produits désirés par le vendeur sur le site commerçant. Le vendeur se voyait aussi offrir des services premiums payants tels que pour les caractères gras, les soulignages et un positionnement sur la page d’accueil.

iOffer face à la concurrence

Bien qu’il soit un site d’enchères en ligne, eBay était certainement le concurrent le plus rapproché de iOffer. En réalité, beaucoup de vendeurs utilisaient les deux services pour promouvoir leurs produits, les considérant comme des compléments et de bonnes alternatives l’un pour l’autre. Ils utilisaient même les commentaires reçus sur eBay en les importants sur iOffer.

Une des faiblesses d’iOffer face à ses compétiteurs tenait du peu de protection offerte à l’acheteur comme au vendeur contre les transactions frauduleuses et autres problèmes qui pouvaient survenir. En effet, iOffer n’offrait même pas de service client par téléphone. Seule une assistance par e-mail était disponible et bien souvent les réponses arrivaient par lettre type, pour la plupart des demandes.

Pas surprenant qu’une enquête réalisée par le site Web AuctionBytes.com en janvier 2011, auprès de plus de 2 800 vendeurs en ligne, ait classé iOffer 16e sur 16 sites commerçants avec une note globale de 3,6 sur 10. On soulignera tout de même qu’eBay ne faisait guère mieux avec ses 4,2 sur 10 et sa 14e position.

Les dangers d’acheter sur iOffer

On retrouvait aussi sur iOffer une vaste gamme de produits de marques connues mondialement, à des prix bien en-dessous de leur prix normal en vente au détail. Dans la grande majorité des cas, il s’agissait probablement de contrefaçon. Et bien que la qualité du produit puisse parfois être au rendez-vous, acheter une contrefaçon est illégal et peut coûter très cher à l’acheteur.

Les prix très bas sur un grand nombre d’articles nous amène aussi à nous questionner sur la qualité de ces derniers et sur la fiabilité des vendeurs qui y transigeaient. Pire encore, on pouvait aussi y trouver des faux vendeurs qui y pratiquaient des transactions frauduleuses, un phénomène bien connu sur les sites en ligne. Le manque de protection aux utilisateurs sur iOffer ne faisait qu’augmenter ces risques.

Les délais de livraison pouvaient y varier de trois semaines à plusieurs mois, selon les articles choisis, ce qui est similaire à d’autres sites comme AliExpress. Les entreprises chinoises envoient fréquemment leur colis par la poste, ce qui explique ces longs délais.

Les alternatives

Pour ceux qui recherchent une alternative à iOffer, il n’existe présentement rien de vraiment comparable. AliExpress est probablement un des services de vente au détail en ligne qui puisse plaire le plus aux anciens utilisateurs de iOffer, de par la grandeur de son offre ainsi que pour ses prix.

AliExpress a commencé comme portail d’achat et de vente interentreprises, puis s’est étendu à la vente d’entreprise à consommateur et de consommateur à consommateur. Le site web est traduit en 9 langues, dont le français.

Sinon, eBay demeure une autre option. Le site autorise lui aussi les ventes de consommateur à consommateur et d’entreprise à consommateur via son site web, sur une grande variété de biens et dans le monde entier. L’utilisation du service est gratuite pour les acheteurs, mais les vendeurs doivent payer des frais pour y répertorier leurs produits après un nombre limité d’annonces gratuites. Ils se voient aussi facturer une commission lors de la vente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *