Les cryptomonnaies en plein essor

Cryptomonnaie

Le Bitcoin s’est envolé, jusqu’à atteindre une valeur sans précédent de 40 000 dollars. Mais les autres cryptomonnaies ne sont pas en reste, notamment l’Ether. La monnaie virtuelle, selon les experts, devrait bondir dans les prochaines années.

Une forte demande en Bitcoin

Les cryptomonnaies, longtemps restées un marché financier de niche, commencent à se démocratiser. Et pour cause, alors que le Bitcoin a atteint un taux record, les investisseurs se précipitent pour pouvoir profiter de cette aubaine. Alors qu’on retrouvait surtout auparavant des particuliers dans la majorité des investisseurs, on voit désormais arriver des gros groupes institutionnels, prêts à dépenser des milliards de dollars pour acheter du Bitcoin. L’important, face à ces monnaies volatiles, restent de toujours bien se tenir informé de leurs cours, notamment via des sites comme cryptonaute.fr.

Selon la banque financière JP Morgan & Chase, le succès du Bitcoin ne vas pas s’écrouler, bien au contraire. Les experts financiers prédisent que son cours pourrait atteindre les 146 000 dollars d’ici quelques années. Cette prédiction se base sur un calcul simple : la capitalisation boursière du Bitcoin est actuellement d’environ 575 milliards de dollars et sa valeur devrait augmenter de 4,6 fois, ce qui donne ce chiffre théorique. La cryptomonnaie pourrait ainsi égaler l’investissement total du secteur privé dans l’or.

Les cryptomonnaies séduisent de plus en plus

Étant donné que le Bitcoin est en train de devenir une bataille financière féroce, certains investisseurs n’hésitent pas à se tourner plutôt vers d’autres cryptomonnaies prometteuses. L’Ether a notamment franchi les 1 000 dollars en janvier, alors qu’il était valorisé à 550 dollars début décembre. Il est actuellement toujours en hausse, puisqu’il a atteint 1 200 dollars. Par ailleurs, les requêtes Google concernant l’Ethereum se sont envolées à un niveau jamais vu auparavant. La capitalisation totale de celui-ci dépasse désormais les 130 milliards de dollars, ce qui le propulse au 97ème rang dans le prestigieux classement des 100 plus grands actifs financiers. Le Bitcoin en occupe d’ailleurs le 11ème rang.

La seule crainte des investisseurs qui n’osent franchir le pas, c’est l’aspect décentralisé, finalement, sans connexion directe avec l’économie réelle, des cryptomonnaies. On peut, par exemple, citer la mésaventure d’un Américain ayant perdu 7 002 Bitcoins (280 millions de dollars) en oubliant le mot de passe de sa clé USB. À l’heure actuelle, les plus grosses institutions financières préfèrent consacrer seulement une part limitée de leurs portefeuilles aux cryptomonnaies.

Le succès devrait cependant être toujours au rendez-vous dans les prochaines années. Huit investisseurs majeurs ont déjà rejoint la tendance concernant l’intérêt croissant pour les actifs numériques : Stanley Druckenmiller, Paul Tudor Jones, Rick Rieder, Bill Miller, Eric Peters et Alan Howard, JP Morgan, Blackrock et Goldman Sachs. Tous ces gérants de fonds importants ont été convaincus par la résistance qu’a su montrer la cryptomonnaie face à la crise financière, induite par le Covid-19, notamment le Bitcoin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *